Avertir le modérateur

  • Centre Pompidou: 30 ans déjà!

    medium_Beaubourg.jpgLorsqu'en 1977, le Centre Georges Pompidou ouvre ses portes sur le plateau de Beaubourg à Paris, la nouveauté de ce concept - à la fois dans son architecture radicale signée Renzo Piano et Richard Rogers - et dans sa manière d'aborder la démocratisation de la culture, lancent certainement une nouvelle ère.

    Celle d'une consommation culturelle plus vernaculaire, sans oser le mot "populaire", d'une culture soudain plus accessible, plus engagée sur les modes de communication du XXe siècle et l'interactivité (déjà) avec les publics, notamment les plus jeunes.

    Le site pour enfants Junior Centre Pompidou consacré à la découverte de l'art moderne témoigne aujourd'hui encore de cette pertinence dans la manière de capter l'intérêt et de développer une démarche pédagogique originale.

    Depuis son ouverte le Centre Pompidou a vu passer 180 millions de visiteurs!

  • Quelques évidences à méditer

    Pour alimenter la rubrique "Comment la presse va-t-elle réussir sa révolution sur internet?", rien de tel que le blog de Rob Curley du Washington Post. Que faut-il retenir?medium_ROb_Curley.2.png

    Après avoir posé en préambule que la presse ne résoudra le problème de sa survie qu'en acceptant de considérer que son audience doit se déployer sur d'autres supports que l'imprimé traditionnel, Rob Curley rappelle quelques principes auxquels il croit, et d'abord celui-ci: dans Newspaper (journaux en anglais), il y a certes le mot "paper" (papier) qui pèse de tout son poids, historique, culturel, économique, social... industriel, syndical... mais il y a surtout le mot NEWS autrement dit: INFORMATIONS!

    Ne nous obstinons donc pas à penser que le seul métier de la presse est de vendre du papier et rétablissons cette vérité première: son métier c'est l'information. Bien sûr, la presse n'est plus seule à donner cette information qui circule comme l'eau d'un torrent furieux dans les méandres du fleuve mondial internet. Certes, alors disons que l'information aujourd'hui garde deux caractéristiques qui lui donnent sa valeur:

    1) Son exclusivité: ou comment être le média qui donne l'info que les autres n'ont pas. Autrement dit: ETRE DIFFERENT

    2) Sa primeur: ou comment donner avant les autres des infos que les autres n'ont pas. Autrement dit: ETRE LE PREMIER

    medium_Hartsville_Today.pngEt si l'on rapporte ce principe à l'information locale ou régionale, on imagine qu'il y a encore du grain à moudre pour la PQR (Presse Quotidienne Régionale). En densité d'information ( grâce aux réseaux développés medium_Projet1.2.jpgavec les correspondants locaux de presse de la PQR mais aussi au tissu associatif, sportif, social et culturel). Un exemple de ce redéploiement d'audience au plus proche des habitants, le Hartsville Messenger et son site Hartsville Today

    Le blog de Jeff Mignon a repris l'nterview accordée par Rob Curley au quotidien italien Corriere de la Sera.

    Pour les journaux (paper), élargir leur audience sur internet, c'est aussi conforter leur rôle de plateforme de diffusion et d'échanges au plan local. Non pas des annuaires bêtes et méchants qui ne feraient que regrouper des informations services exhaustives, mais une vraie base de données interactive, actualisée en permanence et nourrie également par les lecteurs.

    Cette audience devra bien sûr pouvoir utiliser tous les supports actuels: textes, images, vidéos, sons... Les archives du journal constituent un autre capital à faire fructifier dans ce contexte, comme une mémoire collective, l'histoire du lien social dans une communauté.

     

  • La Ségo Life (suite)

    medium_Segolene_sur_Second_Life.2.jpgSégolène, on lui reproche parfois de ne pas donner assez de profondeur et de consistance à ses propos, surfant sur l'opinion des Français façon, "je vous écoute, je vous ai compris, vous verrez ce que je vais faire". Certains commentateurs, et non des moindres (n'est-ce pas Alain Duhamel) allant jusqu'à mettre en cause ses compétences. De là à dire qu'il s'agirait d'une posture politique creuse, faisant simplement du marketing politicien basique...

    D'autres se sont interrogés sur un mode vraiment désobligeant, du genre "qui va garder les enfants?" (plutôt nul,non?).

    Mais, à force de surfer sur les mots et les images (contrôlées si possible!), Ségolène ne risque-t-elle pas tout simplement de faire illusion? Les électeurs choisiront leur version des faits...

    En attendant, Ségolène - toujours prompte sur la toile - vient d'inaugurer le 748e bureau de son comité de soutien Désirs d'avenir... mais un bureau complètement virtuel  dans le monde non moins virtuel de Second Life!

    Le Monde est merveilleux!

     

  • Présidentielles: le match télé contre internet

    medium_La_Blogosphere_politique_2006.jpgQuand ce n'est pas un post sur le net qui dévoile les propos de Ségolène sur le temps de travail des enseignants, c'est la télé qui permet à Montebourg de gaffer! On l'a compris, cette campagne des présidentielles 2007 va se jouer sur ces deux médias. Un match intéressant à suivre, en sachant que la télévision - et notamment par le passé les fameux face-à-face entre candidats - pénètre vraiment dans tous les foyers alors que l'internet n'irrigue que 60 % d'entre eux.

    Arlette Chabot, la directrice de l'information de France 2 remarque à ce propos: "Internet est un formidable espace de liberté et tous les candidats tentent de s'appropier cette part de liberté". Constat que la chaîne publique a dynamisé en proposant aux internautes de rentrer eux aussi dans le jeu via le site internet de la chaîne. medium_France_2_web.pngFrance 2 propose ainsi aux internautes de faire remonter leurs points de vue et questions, une forme nouvelle de dialogue avec les candidats, par média interposé...

    Les internautes eux sont déjà très sollicités, mais aussi très actif sur la toile comme en témoigne la floraison de blogs. Une blogosphère politique (voir illustration). Ce que la directrice de l'info de France 2 désigne par l'expression très marketée de "faire appel au génie créatif des internautes".

    De là à dire que tout se jouera sur internet, quand même pas! "Il faut voir internet comme un nouveau moyen d'expression qui éclairera certainement les citoyens dans leur choix, pense Arlette Chabot, pour autant je ne crois pas que ce soit internet, pas plus que la télévision, qui puisse "faire" l'élection présidentielle".

     

     

     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu