Avertir le modérateur

  • FIAC 2014 : quand Paris s'éveille, l'art contemporain fait la fête

    L'édition 2014 de la Foire Internationale d'Art Contemporain restera-t-elle dans les annales? En tout cas, l'édition 2014 bénéficie d'une caisse de résonance exceptionnelle dans un Paris agité par l'art contemporain : du Grand Palais aux Docks de la Cité de la mode et du design, de la Monnaie à la Fondation Louis Vuitton en passant par le Jeu de Paume ou le Jardin des plantes. Sans oublier la polémique suscitée par l'agression de Paul McCarthy lors de l'installation de son "Tree" place Vendôme...

    Dominique Bannwarth

    IMG_1343.JPG

    Pierre et Gilles ont invité Zahia dans le monde merveilleux de l'art contemporain

    Zahia plutôt vêtue mais souriante une fleur à la main fixant d'un air malicieux le cerveau de Jan Fabre dans une pose suggérée par Pierre et Gilles. Ce regard aura-t-il séduit Manuel Valls débarqué mercredi au Grand Palais?

    Trève de mondanités! La FIAC a le vent en poupe dans une capitale, Paris, sur laquelle déferle l'art contemporain comme une vague bienvenue et positive.

    IMG_1461.JPG

    191 galeries réunies au Grand Palais

    Au Grand Palais, 191 galeries, représentant 26 pays, déclinent les tendances du marché. Pas de révolution, ni de place pour la radicalité certes, mais des valeurs avérées et des grosses pointures.

     

    Baselitz; Ropac

    Sculpture de Georg Baselitz chez Thaddeus Ropac.

    De quoi alimenter un marché de l'art qui a oublié la crise depuis belle lurette et vit en ce moment une embellie que lui envie le reste de l'économie.

    Perrotin

    Parmi les stands "vedettes" de la FIAC, celui d'Emmanuel Perrotin.

    IMG_1316.JPG

    Marc Spiegler, directeur de Art Basel, visiteur de marque de la FIAC.

    IMG_1293.JPG

    Galerie Michel Rein - FIAC 2014 - Grand Palais

    Gagossian; Chamberlain

    Chez Gagosian qui présente notamment des oeuvres de John Chamberlain

    Mennour

    Galerie Kamel Mennour.

    * * *

    McCarthy, l'arbre qui cache la forêt?

    Mais tout avait commencé par un scandale. Dans son programme "hors les murs", la FIAC avait invité l'artiste Paul McCarthy à investir la célèbre place Vendôme à l'instar d'un Kawamata l'an dernier qui avait installé sa cabane de bois au sommet de la fameuse colonne.

    McCarthy

    Lapin en chocolat de la "Chocolate Factory" de la Monnaie -

    "Tree" l'oeuvre finalement non visible...

    Las, cette année, le projet artistique sous forme d'arbre de Noël géant gonflable  "Tree" de McCarthy a donné lieu à un épisode aussi scandaleux que débile. Agressé, son oeuvre vandalisée, l'artiste a fini par baisser pavillon, certainement écoeuré par cette violence soudaine. La notion de "plug anal" associée à la forme de ce sapin pas ordinaire aura eu raison d'un geste artistique pas si provocateur qu'on voudrait le faire croire.

    Un arbre abattu en quelque sorte et qui symboliquement cache une forêt de préjugés, de crispations réactionnaires, de régressions esthétiques et intellectuelles que l'on sent poindre au coin du bois.

    On pourra se rattraper en allant voir massivement l'exposition "Chocolate Factory" de Paul McCarthy à la Monnaie de Paris qui inaugure ainsi et de manière audacieuse (courageuse?) sa nouvelle disposition pour l'art contemporain.

     * * *

    L'(Off)icielle investit les Docks

     

    Docks, FIAC

    L'(Off)icielle aux Docks de la Cité de la mode et du design 

    Plus off qu'officielle? L'extension du domaine de la lutte de la FIAC vers les Docks et la Cité de la mode et du design, c'était l'autre grande nouveauté de cette année 2014. Une soixantaine de galeries pour une "première" baptisée l'(Off)icielle, comme une fausse parenthèse d'une FIAC bis pas vraiment différente mais quand même pas assimilable au devant de la scène du Grand Palais.

    Là où on aurait pu espérer une plus grande prise de risque, de l'audace, voire de la provocation, on a l'impression d'une "petite" FIAC bien sage pour son jeune âge. La qualité des exposants n'est pas en cause, et il faut évidemment apprécier à leur juste valeur les artistes qui y sont présentés. Mais pas de choc émotionnel dans tout cela, on reste dans la lignée plus "officielle" qu'"off".

    TAIWAN

    "Friend Watan" de Chieh-Jen Chen présenté par la galerie Olivier Robert

    Pour le lieu et l'encouragement des arts, il faut tout de même y aller. Pour par exemple s'attarder sur le travail d'un artiste de Taïwan comme Chieh-Jen Chen chez Olivier Robert, s'intéresser de près à la démarche de Estefania Penafiel Loaiza chez Alain Gutharc ou saluer la découverte de la galerie Lisa Cooley avec le solo show de Cynthia Daignault (photo ci-dessous).

    Cooley


    LOAIZA

    Estefania Penafiel Loaiza - cartographies 1. la crise de la dimension - 2010 chez Alain Gutharc

    - EN IMAGES -

    Couzinet-Jacques

    Sylvain Couzinet-Jacques présenté par la Galerie Particulière

    Mogenet

    Juliette Mogenet chez de Roussan

    Cnaami

    Performance non-stop d'Ofri Cnaami  - galleria Marie-Laure Fleisch


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu