Avertir le modérateur

- Page 2

  • Les diamants de Rachida à l'épreuve de Photoshop

    Dans notre belle république bling bling la disparition de diamants ne passe pas inaperçu. Cachez ces diamants que Le Figaro ne saurait voir! Un peu facile, je vous l'accorde, tout ça quand même pour évoquer la retouche opérée par la rédaction du quotidien national sur une photo représentant notre ministre la plus glamour et people de l'équipe Fillon (lui pas franchement glamour pour le compte...).

    Une bague de chez Chaumet d'une valeur annoncée de 15 000 euros fait-t-elle tâche à la Une d'un journal dont la devise était la célèbre formule de Beaumarchais: "Il n'est d'éloge flatteur sans l'art de blâmer". Blâmons donc.

     

    photo_0302_459_306_16530.jpgD'abord Rachida Dati. C'ets quand même elle la première responsable de ce couac iconographique. Quelle idée quand on est Garde des Sceaux de se trimbaler avec des bagouzes de la jet set? Quand on visite des prisons où des jeunes (oui, des jeunes même s'ils sont délinquants puisqu'ils sont en prison...) se suicident, c'est un peu obscène, non?

    Alors, peut-on en vouloir à la presse de gommer ce manque de tact évident? Au contraire, elle rend un fiéfé service à notre belle ministre! Grâce à Photoshop, le politiquement correct est garanti, il suffit d'un clic et comme d'un coup de baguette magique l'obscur objet du délit s'efface.

    Mais voilà que de vilains confrère (le site interne de l'Express) dévoilent la manip. Et patatra! Toute la procédure et la filière de communication s'en trouve troublée. Plus encore que lors du gommage amical des bourrelets présidentiels... Au fait, c'était déjà L'Express qui avait sorti ce sacré scoop épinglant Paris Match qui n'avait pas eu en revanche quelques mois plus tôt l'élégance de zapper l'amant de Cécilia à sa Une...

    Bon, tout ça nous ramène une nouvelle à la société du spectacle et à la pipolisation forcenée de la vie politique. On nous amuse finalement, on nous distrait. Ce n'est pas "panem et circensens" (Du pain et des jeux), mais Voici et Dati!

    Attendons donc avec impatience, le prochain épisode la saga Dati avec l'arrivée du petit Dati qui lui au moins ne se cache pas sur les photos de la ministre. Tiens, si le Figaro avait tout simplement pris une photo de Dati en pied, avec son ventre bien rond, on n'aurait pas eu droit à cette polémique débile. Et ne me demandez surtout pas qui est le père!

    PS: pour Photoshop, l'outil sert à tous les magazines pour retoucher les images publiées, de Carla Bruni à Poutine...

    LIRE AUSSI L'ARTICLE " Le beau marché du Figaro et de Rachida Dati" sur le site www.bakchich.info

    dessin dati back.jpg

     

     

     

  • Les états généraux sans le tiers état?

    Le congrès de la Fédération nationale de la presse française se tiendra du 19 au 21 novembre à Lyon. A cette occasion, les états généraux de la presse y délocaliseront leurs travaux, a annoncé le directeur général de la FNPF, François Devevey. Pour ce dernier, "Les pouvoirs publics sont très intéressés par la possibilité de disposer d'un public d'environ 1000 personnes» présente dans le cadre du congrès (...)" ajoutant que ces états généraux "doivent être le moment d'une ouverture à toutes les parties prenantes, d'un véritable dialogue, de réflexion".

    Christine Albanel s'est aussi annoncée devant ce parterre d'éditeurs en congrès et promet un point d'étape sur l'avancement des travaux des états généraux. Entretemps, Médiapart et les Sociétés de Journalistes ont quitté les tables rondes auxquelles ils étaient invités, alors que les sociétés de lecteurs ont depuis demandé à être également associées à ces réflexions, "refusant le seul rôle de consommateurs" et afin de "porter la voix de celles et de ceux qui, chaque jour en lisant, participent à la vie démocratique."

    Et d'enfoncer le clou: "La presse n'est pas une industrie comme une autre, et l'absence d'une représentation la plus large possible du lectorat "tiers état" à ces états généraux constituerait un signal inquiétant pour son développement à venir".

    Des propos à confronter à ceux du président de la Fédération nationale de la presse français, Alain Metternich quand il affirme qu'il faut "donner un cadre à l'industrie de la presse, comme à n'importe quel secteur économique (...) C'est une industrie comme les autres, jusqu'à la vente de l'information au lecteur".

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu