Avertir le modérateur

Paris

  • Slick, le Off de la FIAC au Centquatre

    PA230423.JPGLa 3e édition de SLICK, le salon Off de la FIAC, s'est installée au Centquatre, nouveau lieu culturel parisien réalisé dans les anciens locaux géants des pompes funèbres... rue d'Aubervilliers dans le 20e arrondissement.

     

    Sur 2500 m2 seulement (le Centquatre en propose en tout 39 000 !), 58 galeries ont relevé le pari de présenter, en marge du grand rendez-vous de la FIAC (voir prochain blog), les tendances de la jeune création. 53 % des galeries sont parisiennes, 26% internationales (Belgique, Chine, Croatie, Espagne, Italie, Royaume-Uni, USA) et 21 % françaises hors Paris.

    Trois galeries déjà établies sur le marché : Patricia Dorfmann,  Claudine Papillon, Catherine
    Issert ont décidé pour cette nouvelle édition d’utiliser Slick comme une plateforme pour leurs DORFMAN.jpgjeunes artistes.

    Les organisateurs soulignent le fait qu'"au regard des dossiers de participation, plusieurs galeries mettent en avant les relations entre l’art, le politique et le social. Le directeur de la ADN Galeria semble par exemple apprécier tout particulièrement les installations humoristiques et politiques. A travers son projet «When The Future Was Not Going To Happen, Art Took Care Of Itself », Creative Thriftshop questionne le rôle de l’artiste dans la société."

    "Le mouvement de l’art urbain sera présent à travers quatre galeries parisiennes : la Galerie Patricia Dorfmann, la Galerie W, le Studio 55. La Galerie Barnoud et la ADDICT Galerie exposent elles aussi des représentants de ce mouvement."

    PA230435.JPG"Certaines galeries se spécialisent autour d’un medium ou d’une technique. Trois d’entre elles exposent uniquement les arts de l’image en mouvement et du numérique (Galerie numeriscausa, Galerie Duplex, Heartgalerie et C.A. Galerija). D’autres révèlent à travers leur programmation un intérêt marqué pour le dessin et la vidéo (Galerie Pascal Vanhoecke) ou la peinture (Galerie Charlotte Norberg, Galerie Trafic et Galerie Deborah Zafman)." indique encore le dossier de presse de la manifestation.

    A noter encore la présence de la Galerie Schirman & de Beaucé nouvellement installée dans le Marais à Paris, Lacen Galerie, la Galerie Bonneau-Samames, la Galerie Dukan et Hourdequin, ACDC et la Galerie Griesmar & Tamer, les artistes de la Galerie LHK qui exposera deux artistes français, des Marseillaises Porte Avion et VF Galerie, de la Niçoise Espace A VENDRE bientôt installée à Paris, de la Galerie Motte & Rouart, d’Eponyme Galerie, de la Galerie Jérôme Ladiray, d’ADDICT Galerie, d’Art Jingle Contemporary, de Kernot ART et de la Granville Gallery particulièrement attirée par l’Art Conceptuel et la toute jeune galerie Betrand Grimont.

    Deux galeries ont choisi de mettre en avant un artiste : la Galerie Deborah Zafman expose Michel Gouéry, la Galerie blue square présente l’artiste russe Gluklya. Certaines galeries choisissent de soutenir la création d’un pays en particulier. Installée en France, la Hagelleria représente des artistes israéliens. The French Art Studio de Londres promeut les artistes français. La galerie espagnole UNA installée à Paris représente la scène ibérique. La Galerie blue square représente la scène artistique russe contemporaine. La first gallery présentera à Slick 08 une majorité d’artistes italiens. Enfin, la Galerie Sycomore Art travaille entre la France et le Brésil et expose uniquement des artistes de ces deux pays.

    PA230432.JPGMiss China présente « Face To Face, Cheek To Cheek ». La galerie invite des artistes femmes et des artistes hommes à se répondre dans un face à face. Semiose galerie – éditions : l’éditeur devenu galerie à l’occasion de Slick 07, subdivise son stand en deux espaces. Côté édition, il fête les dix ans de sa maison d’édition en produisant en collaboration avec 20 artistes, 20 sérigraphies vendues 100 euros l’unité présentées dans un supermarché éphémère, elles contrastent avec la sélection de pièces importantes et représentatives du travail de six artistes de la galerie. La Red Truck Gallery de Nouvelle Orléans s’atèle à ne représenter que sept artistes dont les travaux jouent sur l’idée d’art populaire du sud des Etats-Unis.

     

     

    PA230428.JPGLa Galerie Bannwarth décide de changer quotidiennement une partie de l’accrochage de son stand. La jeune galeriste Emilie présente ainsi
    ses coups de coeurs en peinture, photo, sculpture et vidéo. La Galerie Defrost présente «Trouble in mind», un accrochage autour de l’idée d’altération possible de notre perception du réel. La perte des repères, par la sensation ou la perception de figures et d’espaces dénaturés. La Galerie Norbert Pastor présente des oeuvres rassemblées autour des notions de spatialité et de transversalité. La Galerie Dix9 expose des artistes travaillant sur le temps, à la recherche du passé dans un monde en mutation. Enfin, en présentant la cohérence stylistique d’artistes aux univers différents (Pierce est issu de la Royal Academy School, Popay et Kross sont des figures incontournables du graffiti), Estace propose une découverte de l’art organique.

    Enfin au plan international, pn peut voir les Belges Annette de Keyser, la Galerie Frédéric Desimpel et Annie Gentils Gallery, les Italiennes nt art gallery et Furini Arte Contemporanea et les Américaines th!nkART et Virgil de Voldere Gallery et les Britanniques Cynthia Corbett gallery et Vanessa Suchar de retour en France et Focus Gallery de Dubai.

    A noter que Slick est encore ouvert ce lundi 27 octobre de 11 h à 17 h.

    VOIR AUSSI L'ALBUM PHOTO CI-CONTRE

     

     

     

     

     

  • Monumenta: Serra s'explique

    47436300.JPGRichard Serra au Grand Palais, cela vaut le détour. Pour le Grand Palais d'abord, qu'on redécouvre et qui impressionne; pour Serra bien sûr qui s'est attaqué à ce défi d'espace. "Il n'est pas nécessaire de savoir quoi que ce soit de l'histoire de la sculpture ou de l'histoire de l'art pour traverser cette oeuvre, la regarder et la comprendre dans le contexte de la nef, son contenu se trouve en vous, en tant que spectateur", explique l'artiste, "le sujet c'est l'expérience que vous avez en entrant dans cet espace et vous y déplaçant, c'est votre expérience de cette oeuvre".

    Dans cette "promenade" autant que le point de vue changeant chaque fois qu'on se déplace (voir l'album photo ci-contre), c'est aussi le temps qui agit, la distance à l'oeuvre dans cette autre dimension. Le temps qu'on va mettre pour déplacer son regard, se poser dans une nouvelle perspective, faire un pas de côté. Attendre et regarder, rechercher l'alignement des stèles géantes, pencher la tête et s'apercevoir que l'une penche vers l'autre, repartir dans l'autre sens pour essayer d'ajuster cette vision déjà disparue...

     

     voir aussi

    "Unlimited Walks" de Daniel Larrieu / Astrakan 

    Unlimited Walks
    Monumenta 2008 - 29-05-2008
  • Nouvelle galerie: e.l.bannwarth

    594fbfd02ab115b40e1ba27510b9c3cf.jpgC'est une jeune Mulhousienne, Emilie, qui se lance dans le grand bain. Pour découvrir son projet, le magazine Polystyrène lui a consacré un premier article. Sa galerie a depuis bougé dans Paris pour glisser vers le 20e arrondissement. On vous en reparlera.

    Voir son site6ffeb53a60b40466445d7cbf9872a50f.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu