Avertir le modérateur

campagnes

  • Le PAF dans le Pif!

    medium_SARKO_SEGO.jpgLe CSA se lâche, le CSA se fâche! TF1 aurait vraiment exagéré la bipolarisation du débat présidentiel autour des deux étoiles brillant au firmament des sondages: Ségo et Sarko. Déjà, François (Bayrou) avait fait sa colère il y a quelques mois, s'en prenant même à la pauvre Claire Chazal qui n'y est vraiment pour rien et se plaignant amèrement de ce casting préférentiel (question d'audimat!) de 2e tour (télévisuel) avant l'heure.

    Vivement que la règle de l'égalité des chances pour tous ces candidats plus ou moins déclarés ou plus ou moins virtuels s'applique enfin! On verra ainsi plus souvent Marie-Georges, Olivier, Arlette et quelques autres qui ont certainement plein de choses à dire sinon à commenter les derniers écarts de langage de l'un (façon racaille ou Kärcher) ou de l'autre (sur le mode de la bravitude). Cela ne vous manque pas ce célèbre "travailleurs!" lancé par Arlette sur fond d'Internationale? Et le sourire du petit Olivier qui passe comme une lettre à la poste quand il vous explique comment déglinguer le Grand Capital? Ou cette enthousiasmante rhétorique d'une Marie-Georges qui endosse toute seule le maillot des anti-libéraux (à ne pas confondre avec les fameux radicaux libres vantés en cosmétique - là aussi rien à voir avec ceux de droite ou de gauche positionnés sur l'échiquier politique).

    Et en plus maintenant, si le 20 h de TF1 ne vous suffit pas, il vous reste encore le Web. Là au moins, chacun dit ce qu'il veut et souvent n'importe quoi. Certaines mêmes y utilisent le principe du web 2.0 pour tenter d'écrire un livre de manière collaborative (on attend encore l'édition finale car pour l'heure tout cela reste très virtuel!). Et puis, ce fut chez Ségo comme chez Sarko, les voeux on line, de quoi rendre définitivement ringarde l'allocutation habituelle de Chirac sur les chaînes généralistes qui se mettent encore sur leur 31 de cette manière tellement conventionnelle et rébarbative...

    Vivement que la campagne commence vraiment!

  • Pub: pour la bonne cause

    L'actualité de la production publicitaire à la télé nous livre cette semaine deux spots au service de deux bonnes causes: la lutte contre le tabagisme en public et la lutte contre les violences conjugales.

    Dans le premier, deux scènes de la vie quotidienne: d'abord au restaurant, un serveur en plein travail et des clients sereinement attablés en fumant leurs cigarettes. Avec un avertissement: c'était il y a 50 ans! Et les fumeurs invétérés n'avaient évidemment pas conscience de contribuer efficacement au risque d'accident cardio-vasculaire du pauvre serveur... parce qu'ils ne le savaient pas encore! L'ignorance des conséquences de l'intoxication par tabagisme passif de ses enfants dans le cockpit d'une voiture relève du même ressort: responsables, ces parents le sont évidemment, mais pas coupables encore aux yeux d'une société - c'était il y a 50 ans - qui ne savait pas encore...

    Second clip, brutal, pour dénoncer la brutalité des hommes envers les femmes, mais aussi les conséquences de cette violence sur les enfants dans les familles où se jouent ces scènes dramatiques. La férocité du père, sous le regard de son fils, n'est ici pas suggérée mais exprimée avec force. Et quand la mère s'effondre au sol vaincue par la brutalité de son mec, l'enfant, par mimétisme filial donne le dernier coup de pied à sa mère recroquevillée de douleur...

    Deux manières de faire passer un message.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu