Avertir le modérateur

france télévision

  • Les clips trash de France Télévisions contre la "catastrophe démocratique" de la réforme de l'audiovisuel

    La réforme de l'audiovisuel est en débat à l'assemblée. Les personnels du service public se sont mobilisés dès aujourd'hui pour protester contre ce projet qui doit entériner la fin de la publicité sur les chaînes publiques (à partir du 1er janvier 2009) mais aussi la nomination du patron de France Télévisions par l'Elysée...

    Des journalistes de France 3 ont créé un buzz sur le web avec quelques vidéos de sensibilisation...

    Des clips décapants visibles sur les sites de partage Dailymotion et You Tube qui posent de manière abrupte certaines questions sur le financement de la télévision publique dans une perspective de suppression des ressources publicitaires d’une part, et de remise en cause de l’indépendance de l’information d’autre part.

    Les clips sont pour certains très « trash » et en tout cas évocateurs : naufrage du Titanic en version soft, noyade dans une baignoire en version hard. Et puis, un brin de cynisme : Carla Bruni sur toutes les chaînes avec comme slogan final : « Quand France Télévisions aura disparu, vous verrez la différence ». En version plus hard cela donne, un clip « orgasmique »  métaphore du bénéfice que tireraient les télévisions privées d’une telle réforme… Le râle de plaisir n'est pas feint...

    L’initiative venue de la rédaction régionale de Strasbourg, c’est de « se dire comment faire pour que la représentation syndicale rentre à nouveau dans le jeu, car avec la commission Coppé, tout était bâché », comme l'explique Olivier Stephan, journaliste, représentant syndical SNJ.


    "UNE CATASTROPHE DEMOCRATIQUE"


    « La voie légitime pour se faire entendre, c’est la représentation nationale. Nous voulions que lui parvienne un bruit de fond pour dire, il se passe quelque chose de grave, car les élus ne percutent pas ce qui se passe vraiment »
    , argumente le journaliste de France 3 Alsace, « faire du buzz pour que par internet un effet boule de neige fonctionne ». Le message : « Avec ce qui est en train de se passer, on part avec un tiers de moyens en moins pour un système qui est déjà bancal. En ce qui concerne l’information, c’est une catastrophique démocratique ». Et de pointer le risque d’une « information monocorde, aux ordres ». Olivier Stephan défend le choix d’une médiatisation sur le web : « C’est une démarche citoyenne qui vise à ce que d’autres citoyens se saisissent du problème »

    Les clips s'achèvent par cette question "Et vous où étiez vous quand le service public était en danger?"



    En voici quelques exemples et les liens pour les voir tous...

     

     

     

     

     

     

     

    VOIR TOUS LES CLIPS

    Sur Dailymotion

    Sur You Tube

  • Quel avenir pour la télé publique?

    a2657c94cc0d22ee8c99ce9b315b54f2.jpgAprès le scud lancé en pleine conférence de presse présidentielle, le monde des médias s'est mis en agitation soutenue pour savoir quel sera l'avenir de l'audiiovisuel public.

    Si les actions de TF1 et de M6 ont soudain bondi, en tant que favoris potentiels à la récupération d'une (grosse) partie du gâteau publicitaire (voir le dossier publié à ce sujet par CB News), dans les chaînes publiques le doute s'est installé.
    Pas seulement dans les têtes des 300 personnes des services de publicité de France Télévisions qui s'interrogent légitimement sur leur devenir, mais aussi dans celles de tous les acteurs de l'audiovisuel: journalistes, techniciens, producteurs, animateurs...

    Diverses spéculations circulant: on va vendre France 2 au privé ou on va fourguer France 3 aux Régions... De Carolis, Albanel et Fillon se sont empressés d'entonner le choeur des garanties données au service public de survivre à ce nouveau coup médiatique de Nicolas Sarkozy.

    N'empêche, en déshabillant le service public de 800 millions d'euros de recettes publicitaires, le président de la République lance aussi une forme de défi aux chaînes nationales, celui de reconquérir un vrai statut de service public.

    Mais c'est quoi une télévision publique de qualité? Une télé libérée des contraintes de l'audimat? Certainement pas, en tout cas, ne doit-on pas exiger de notre service public qu'il soit aussi au service d'une grande idée: la démocratisation de la culture par exemple. Verra-t-on plus de théâtre en prime-time, plus de débats, plus d'émissions d'analyse pour comprendre l'évolution de notre société? Ou va-t-on considérer que toute publique qu'elle est France Télévision doit aussi divertir son auditorat, se rendre accessible à tous les publics, éviter un élitisme qui l'isolerait de la France profonde et jetterait dans la fosse aux lions de la téléréalité et de la télé poubelle pour cerveaux disponibles, une grande majorité de téléspectateurs?

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu