Avertir le modérateur

galeries

  • Art 42 Basel : le marché mondial a rendez-vous en Suisse

    Art Basel c'est l'incontournable rendez-vous du marché de l'art mondial.  La 42e édition de la foire suisse s'est tenue du 15 au 19 juin 2011 et aura certainement accueilli plus de 60 000 visiteurs. Il faut dire que le déplacement se justifie : 300 galeries du monde entier, 2500 artistes et divers sections qui permettent à la fois de découvrir de nouvelles galeries et de nouveaux artistes, ou au contraire de remettre sur le devant de la scène des artistes très connus et parfois disparus.

    Si la section Art Galeries offre toujours sur deux niveaux un spectre complet des offres du marché actuel, Art Statements ouvre à la découverte de nouvelles propositions.

    Et bien sûr, Art Unlimited constitue un immanquable avec ses installations et ses propositions toujours passionnantes.

    Reportage pour le site www.lalsace.fr

     

  • FIAC: les remèdes anti-crise

    PA240473.JPG
    Frieze à Londres avait déjà donné la tendance, la FIAC si elle n'a pas donné l'impression de surfer sur le bonheur extrême d'anciennes poussées spéculatives, aura cette année passé sereinemennt le cap de la crise... Et la profusion d'événements proposés cette année du Grand Palais à la Cour Carrée en passant par les Tuileries, aura encore ajouté à l'intérêt de l'édition 2008.

    "Les gens savent qu'une oeuvre d'art ne peut que prendre de la valeur", suggère par exemple le galériste français, membre du comité de sélection de Fiac, Michel Rein. Sous la nef du Grand Palais, les affaires continuent donc pendant la crise, avec des valeurs garanties surtout.
    Chez Frédéric Giroux à la Cour Carrée, même son de cloche "ça se passe bien", résume le galériste parisien. D'ailleurs, du côté de la Cour Carrée, on sent même une plus grande frénésie. Les achats du Centre national des Arts plastiques jalonnent aussi ce parcours et le Prix Marcel Duchamp, décerné au Mulhousien Laurent Grasso ajoute encore au caractère positif de l'ensemble. Tout va bien donc. Et les 100 collectionneurs mentionnées dans l'oeuvre de Jota Castro présentée à Frieze et intitulée "Motherfuckers never die" sont toujours là pour confirmer cela...

  • Slick, le Off de la FIAC au Centquatre

    PA230423.JPGLa 3e édition de SLICK, le salon Off de la FIAC, s'est installée au Centquatre, nouveau lieu culturel parisien réalisé dans les anciens locaux géants des pompes funèbres... rue d'Aubervilliers dans le 20e arrondissement.

     

    Sur 2500 m2 seulement (le Centquatre en propose en tout 39 000 !), 58 galeries ont relevé le pari de présenter, en marge du grand rendez-vous de la FIAC (voir prochain blog), les tendances de la jeune création. 53 % des galeries sont parisiennes, 26% internationales (Belgique, Chine, Croatie, Espagne, Italie, Royaume-Uni, USA) et 21 % françaises hors Paris.

    Trois galeries déjà établies sur le marché : Patricia Dorfmann,  Claudine Papillon, Catherine
    Issert ont décidé pour cette nouvelle édition d’utiliser Slick comme une plateforme pour leurs DORFMAN.jpgjeunes artistes.

    Les organisateurs soulignent le fait qu'"au regard des dossiers de participation, plusieurs galeries mettent en avant les relations entre l’art, le politique et le social. Le directeur de la ADN Galeria semble par exemple apprécier tout particulièrement les installations humoristiques et politiques. A travers son projet «When The Future Was Not Going To Happen, Art Took Care Of Itself », Creative Thriftshop questionne le rôle de l’artiste dans la société."

    "Le mouvement de l’art urbain sera présent à travers quatre galeries parisiennes : la Galerie Patricia Dorfmann, la Galerie W, le Studio 55. La Galerie Barnoud et la ADDICT Galerie exposent elles aussi des représentants de ce mouvement."

    PA230435.JPG"Certaines galeries se spécialisent autour d’un medium ou d’une technique. Trois d’entre elles exposent uniquement les arts de l’image en mouvement et du numérique (Galerie numeriscausa, Galerie Duplex, Heartgalerie et C.A. Galerija). D’autres révèlent à travers leur programmation un intérêt marqué pour le dessin et la vidéo (Galerie Pascal Vanhoecke) ou la peinture (Galerie Charlotte Norberg, Galerie Trafic et Galerie Deborah Zafman)." indique encore le dossier de presse de la manifestation.

    A noter encore la présence de la Galerie Schirman & de Beaucé nouvellement installée dans le Marais à Paris, Lacen Galerie, la Galerie Bonneau-Samames, la Galerie Dukan et Hourdequin, ACDC et la Galerie Griesmar & Tamer, les artistes de la Galerie LHK qui exposera deux artistes français, des Marseillaises Porte Avion et VF Galerie, de la Niçoise Espace A VENDRE bientôt installée à Paris, de la Galerie Motte & Rouart, d’Eponyme Galerie, de la Galerie Jérôme Ladiray, d’ADDICT Galerie, d’Art Jingle Contemporary, de Kernot ART et de la Granville Gallery particulièrement attirée par l’Art Conceptuel et la toute jeune galerie Betrand Grimont.

    Deux galeries ont choisi de mettre en avant un artiste : la Galerie Deborah Zafman expose Michel Gouéry, la Galerie blue square présente l’artiste russe Gluklya. Certaines galeries choisissent de soutenir la création d’un pays en particulier. Installée en France, la Hagelleria représente des artistes israéliens. The French Art Studio de Londres promeut les artistes français. La galerie espagnole UNA installée à Paris représente la scène ibérique. La Galerie blue square représente la scène artistique russe contemporaine. La first gallery présentera à Slick 08 une majorité d’artistes italiens. Enfin, la Galerie Sycomore Art travaille entre la France et le Brésil et expose uniquement des artistes de ces deux pays.

    PA230432.JPGMiss China présente « Face To Face, Cheek To Cheek ». La galerie invite des artistes femmes et des artistes hommes à se répondre dans un face à face. Semiose galerie – éditions : l’éditeur devenu galerie à l’occasion de Slick 07, subdivise son stand en deux espaces. Côté édition, il fête les dix ans de sa maison d’édition en produisant en collaboration avec 20 artistes, 20 sérigraphies vendues 100 euros l’unité présentées dans un supermarché éphémère, elles contrastent avec la sélection de pièces importantes et représentatives du travail de six artistes de la galerie. La Red Truck Gallery de Nouvelle Orléans s’atèle à ne représenter que sept artistes dont les travaux jouent sur l’idée d’art populaire du sud des Etats-Unis.

     

     

    PA230428.JPGLa Galerie Bannwarth décide de changer quotidiennement une partie de l’accrochage de son stand. La jeune galeriste Emilie présente ainsi
    ses coups de coeurs en peinture, photo, sculpture et vidéo. La Galerie Defrost présente «Trouble in mind», un accrochage autour de l’idée d’altération possible de notre perception du réel. La perte des repères, par la sensation ou la perception de figures et d’espaces dénaturés. La Galerie Norbert Pastor présente des oeuvres rassemblées autour des notions de spatialité et de transversalité. La Galerie Dix9 expose des artistes travaillant sur le temps, à la recherche du passé dans un monde en mutation. Enfin, en présentant la cohérence stylistique d’artistes aux univers différents (Pierce est issu de la Royal Academy School, Popay et Kross sont des figures incontournables du graffiti), Estace propose une découverte de l’art organique.

    Enfin au plan international, pn peut voir les Belges Annette de Keyser, la Galerie Frédéric Desimpel et Annie Gentils Gallery, les Italiennes nt art gallery et Furini Arte Contemporanea et les Américaines th!nkART et Virgil de Voldere Gallery et les Britanniques Cynthia Corbett gallery et Vanessa Suchar de retour en France et Focus Gallery de Dubai.

    A noter que Slick est encore ouvert ce lundi 27 octobre de 11 h à 17 h.

    VOIR AUSSI L'ALBUM PHOTO CI-CONTRE

     

     

     

     

     

  • Damien Hirst en vente directe

    Damien Hirst a réussi son coup et court-circuité avec succès les galeries. La vente aux enchères de 223 de ses oeuvres chez Sotheby's à Londres, dont le montant estimé était de 82 millions d'euros, avait en effet déjà rapporté pas moins de 84,94 millions d'euros (70,55 millions de livres) pour les 53 premières pièces proposées le lundi. Les galeristes qui misaient sur un fiasco de ce procédé de vente directe seront déçus mais surtout inquiets de ce succès. D'autant, comme le relève Harry Bellet dans le journal Le Monde, la majorité des acheteurs londoniens n'étaient pas la clientèle habituelle des galeries, mais une autre génération de collectionneurs... 15 000 personnes avaient visité l'exposition précédant la vente. Cela constituait une première pour la célèbre maison des ventes qui n'avait jamais proposé, depuis sa création en 1744, de vente directe d'un artiste. Damien Hirst, avec des oeuvres de 2008, touchera donc l'intégralité des recettes de la vente, alors qu'habituellement les galeries prélèvent un fort pourcentage sur la vente des oeuvres, avec des commissions de 40 à 50 % souvent.

    Le "Veau d'or", dont la fourchette d'estimation était de 8 à 12 millions de livres, a été cédé pour 10,3 millions de livres... L'oeuvre est constituée d'un veau installé dans un aquarium rempli de formol, avec sur son crâne et ses cornes un disque en or de 18 carats.

     

     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu