Avertir le modérateur

grand palais

  • Monumenta: Serra s'explique

    47436300.JPGRichard Serra au Grand Palais, cela vaut le détour. Pour le Grand Palais d'abord, qu'on redécouvre et qui impressionne; pour Serra bien sûr qui s'est attaqué à ce défi d'espace. "Il n'est pas nécessaire de savoir quoi que ce soit de l'histoire de la sculpture ou de l'histoire de l'art pour traverser cette oeuvre, la regarder et la comprendre dans le contexte de la nef, son contenu se trouve en vous, en tant que spectateur", explique l'artiste, "le sujet c'est l'expérience que vous avez en entrant dans cet espace et vous y déplaçant, c'est votre expérience de cette oeuvre".

    Dans cette "promenade" autant que le point de vue changeant chaque fois qu'on se déplace (voir l'album photo ci-contre), c'est aussi le temps qui agit, la distance à l'oeuvre dans cette autre dimension. Le temps qu'on va mettre pour déplacer son regard, se poser dans une nouvelle perspective, faire un pas de côté. Attendre et regarder, rechercher l'alignement des stèles géantes, pencher la tête et s'apercevoir que l'une penche vers l'autre, repartir dans l'autre sens pour essayer d'ajuster cette vision déjà disparue...

     

     voir aussi

    "Unlimited Walks" de Daniel Larrieu / Astrakan 

    Unlimited Walks
    Monumenta 2008 - 29-05-2008
  • Monumenta : Richard Serra au Grand Palais

    232119616.JPGAprès Anselm Kiefer l’an passé, l’immense nef du Grand Palais à Paris accueille actuellement la seconde édition de Monumenta et le sculpteur Richard Serra. Sous le titre « Promenade » ce dernier propose aux visiteurs de déambuler dans cet espace de 13 500 m2 si particulier, baigné par la lumière de la grande verrière, sous une hauteur culminant jusqu’à 45 m, entre cinq plaques d’acier monumentales faisant 17 m de haut et 4 m de large, et pesant 75 tonnes.

    Dans cette « enveloppe architecturale transformée », écrin d’acier et de verre très exigeant par son aspect monumental, Richard Serra a voulu mettre le spectateur au centre de l’expérience de l’œuvre d’art. « Il n’est pas nécessaire de savoir quoi que ce soit sur l’histoire de la sculpture ou l’histoire de l’art pour traverser cette œuvre, la regarder et la comprendre dans le contexte de la nef : son contenu se trouve en vous », suggère l’artiste.

    Chacun son point de vue

    De fait « Promenade » n’offre pas le confort d’une œuvre strictement formelle dont on chercherait le sens esthétique ou la relation à tel ou tel courant de l’art contemporain. Ici, Serra laisse le visiteur apprécier ces cinq stèles géantes dans leur rapport à l’espace d’une part, mais aussi dans le rapport qu’entretient celui qui les contemple avec cet espace et le temps. Chacun partage son expérience avec les autres « promeneurs ».

    On peut rester à distance des plaques monumentales pour essayer d’en saisir la logique perspective, on peut aussi s’en approcher au plus près, les toucher, se laisser écraser par leur majestueuse silhouette. Ou encore tourner autour d’elles, à la recherche de multiples angles de vue : chaque situation livre une autre vision et un autre ressenti de l’œuvre. A certains endroits, l’illusion optique fait les plaques se pencher les unes vers les autres dans l’axe du Grand Palais, et leurs sommets figurent alors une forme de tension qui semble vouloir les rejoindre.

    A l’instar des jardins Zen du Japon que Serra a longuement observés, ce n’est pas seulement l’espace qui change par le mouvement du spectateur, c’est aussi son point de vue sur l’œuvre.

     

    Dominique Bannwarth

     

     

    VOIR « Promenade » dans le cadre de Monumenta, Grand Palais à Paris jusqu’au 15 juin. Lundi et mercredi de 10 h à 19 h ; jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 10 h à 23 h. Sauf le mardi.

    Renseignements au 01 44 13 17 69 et sur internet www.monumenta.co

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu