Avertir le modérateur

koons

  • Jeff Koons réveille les descendants de Louis XIV

    Les effets colatéraux de l'exposition jeff Koons au château de Versailles sont parfois surprenants. Ainsi, cette procédure d'urgence introduite ce samedi pour demander l'interdiction de cette exposition et diligentée par le prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, qui se présente comme le "descendant en droite ligne de Louis XIV"!

    Quel est le grif retenu? "profanation et atteinte au respect dû aux morts". Il dépose sa requête au nom du "droit immémorial", pour "tout membre de l'espèce humaine", "au respect de ses aïeux" et "à vivre sans profanation de ses ancêtres", et au nom du "droit à accéder à la connaissance du patrimoine sans contrainte pornographique".

    Vous avez dit pornographique? Les 500 000 visiteurs déjà passés devant les oeuvres de Koons à Versailles, au château et dans les jardins, n'ont pourtant pas été mis en présence d'objets ou de scènes choquant la moralité ordinaire du citoyen... Mais , le bon prince se souvient sûrement des sulfureuses images de Jeff Koons allongé sur la Cicciolina, la star italienne du cinéma pornographique qui a croisé sa vie et son oeuvre.

    Un homard ou un chien géants ont-ils quelque chose à voir avec ce que le descendant de Louis XIV accuse d'agir "comme ressort publicitaire destiné à promouvoir une star étrangère du porno au détriment de l'art français"?

    Que ne ferait-on pour faire parler de soi!

    En attendant, l'exposition est prolongée jusqu'au 4 janvier prochain.

     

     

     

     

  • Louvre, Versailles, Fontainebleau: l'art contemporain s'invite dans l'Histoire

    Copie de P5240148.JPGAprès Jan Fabre au Louvre, voici Jeff Koons au château de Versailles et le Palais de Tokyo qui investit le château de Fontaibleau avec une quinzaine d'artistes d'aujourd'hui... La confrontation de l'art contemporain et des ors de jadis suscite évidemment le débat. Mais il ne faudrait pas croire qu'a priori les critiques négatives l'emportent sur l'accueil positif de cette cohabitation.

    Jeff Koons explique (*) sa démarche en invoquant justement le cadre préexistant d'un château dédié dès sa réalisation à "l'exposition" du Roi et des manifestations de son pouvoir, de ses goûts...

    "Le Roi-Soleil avait ce pouvoir absolu de création" affirme l'artiste, "Je crois que mes oeuvres, h_4_ill_1094027_koons.jpgplacées dans l'environnement des symboles du XVIIe et du XVIIIe siècles, dans leur architecture, dans leurs arts décoratifs, vont s'y attacher. D'abord parce que j'aime profondément ce qui est baroque ou proche du baroque. Il me semble que le baroque manifeste le pouvoir absolu de la création".

    (*) Voir l'article de Philippe Dagen dans Le Monde et l'interview complète de Jeff Koons.

    (**) Voir auss2008dpexpotokyo.JPGi le portfolio publié sur le site du Monde

    Marc-Olivier Wahler, patron du Palais de Tokyo convoque pour sa part plusieurs artistes à Fontainebleau: Daniel Firman et son éléphant en équilibre sur sa trompe (voir photo), Werner Reiterer qui scotche son animal au plafond, Roman Signer, Gianni Motti, Urs Fischer... entre autres.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu