Avertir le modérateur

nouvelles technologies

  • Les Français dépensent en moyenne 2270 euros par an dans les nouvelles technologies

    Les Français dépensent en moyenne 2 270 € par an dans les nouvelles technologies (TV, téléphonie, internet, PC, consoles de jeux...) et les médias (presse, cinéma, musique), hors redevance audiovisuelle, c'est ce que révèle une récente étude de Médiamétrie. (*)

    L'enquête montre que les ménages français affectent "aux alentours de 8% de leur revenu" à des dépenses dans les nouvelles technologies.

    Ce pourcentage augmente encore chez ceux qui gagnent moins de 15 000 € par an et qui y consacrent près de 17% de leurs revenus.

    la présence d'enfants dans le foyer fait aussi varier ces comportements d'achat;: dans les familles où l'on compte des  enfants âgés de 11-24 ans, les dépenses passent à 2 920 € par an.

    Dans quels produits investissent les Français?  La téléphonie fixe et mobile qui arrive en tête (plus du tiers), devant l'audiovisuel (24%) et l'internet (10%). Le coût des abonnements équivaut à la moitié du budget, tandis que les équipements comptent pour 32%. 85 % des foyers français sont équipés d'un mobile, 35 % d'un écran plat, et 38 % d'une console de jeux.

    18% du budget se répartissent sur la presse, les loisirs numériques (logiciels de jeux vidéo, vidéos, musique et cinéma).

    (*) Observatoire des dépenses médias et multimédias (OD2M) enquête réalisée en mai-juin 2008 auprès de 1 500 foyers en France.

     

  • Attali, version numérique

    Jacques Attali et son rapport ont beaucoup fait parler d'eux. Parmi les propositions de l'ancien conseiller du Président Mitterrand reconverti au sarkozysme ambiant, celles concernant "les révolutions à ne pas manquer" parmi lesquelles figure celle du numérique. "La France n'arrive qu'au 14e des pays de l'Union européenne pour l'accès des ménages à internet (49% contre une moyenne à 54 %)", note par exemple le rapport.

    Le numérique véritable "passeport de croissance" 

    Dans la logique de son travail de prospective et de propositions, le rapport Attali veut faire du numérique un véritable "passeport de la croissance".

    Et d'afficher de louables objectifs: "démocratiser le numérique en accélérant le déploiement des infrastructures" ,"réduire les fractures numériques", "répartir les dividendes numériques", "assurer la sécurité et la confiance du numérique", "assurer une rémunération juste des acteurs du numérique", "développer les contenus" mais aussi "favoriser l'émergence d'un quatrième opérateur mobile",  "définir et mettre en oeuvre une stratégie numérique nationale"

    Voici en résumé, les prinicpales propositions du rapport Attali sur le développement des nouvelles technologies numériques.

    Accès à Internet et équipement des foyers

    • Garantir une couverture numérique optimale en 2011, avec un accès à un débit minimum de 10 mégabits par seconde (décision 49).
    • Réaliser l'accès pour tous au très haut-débit (fibre optique) en 2016. Et prévoir par la loi un « droit de la prise numérique » afin de faciliter les négociations avec les syndics d'immeubles (décision 50).
    • Faciliter l'accès de tous au réseau numérique, en accélérant le taux d'équipement en ordinateur des foyers et TPE/PME avec un objectif d'équipement de 85 % en 2012. Les moyens pour y parvenir : les donations de PC usagés par les entreprises, des soutiens spécifiques aux étudiants et le microcrédit social (décision 51).

    Enseignement

    Intégrer l'informatique dans le socle commun des connaissances et développer massivement l'apprentissage d'Internet dès le primaire (décision 2).

    • Vérifier à l'occasion du passage en cinquième que chaque enfant maîtrise l'informatique et Internet, par l'obtention d'un « Brevet informatique et Internet », proche du «  Passeport de compétences informatiques européen » (décision 51).

    Emploi, administration et social

    • Encourager la mobilité géographique en créant une bourse Internet du logement social (décision 175).
    • Construire d'ici à 2012 dix Ecopolis, villes ou quartiers d'au moins 50 000 habitants intégrant technologies vertes et technologies de communication (décision 91).
    • Accélérer la dématérialisation des procédures (décision 245).
    • Lancer 10 nouveaux programmes majeurs d'e-administration visant à dégager au total 15 milliards d'euros d'économie par an pour l'Etat. Par exemple, une bourse numérique de l'emploi commune aux trois fonctions publiques, qui pourrait ensuite être ouverte aux propositions du secteur privé (décision 246).

    Fournisseurs d'accès internet, téléphonie mobile et logiciel libre

    • Faire verser par les FAI une contribution aux ayants droit (décision 57).
    • Promouvoir la concurrence entre logiciels propriétaires et logiciels libres dans les appels d'offres, notamment publics (décision 58).
    •  Réaménager équitablement les conditions d'octroi de la quatrième licence de téléphonie mobile de troisième génération à un nouvel entrant (décision 61).

    Politique

    • Créer un poste de haut-commissaire au développement numérique (décision 63).
    • Utiliser la présidence française de l'Union européenne pour proposer un grand programme de développement du numérique. En choisissant entre autres le standard de la téléphonie mobile de quatrième génération. Ou en décidant le passage à IPv6, pour favoriser le développement de l'Internet des objets (décision 62).
    • Réorienter massivement la recherche publique et privée vers les nanotechnologies (décision 65).

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu