Avertir le modérateur

people

  • Carla et Nicolas: la faute à qui?

    Nicolas Sarkozy a remercié ce matin les journalistes - 600 confrères entassés dans la salle de presse pour cette rentrée politique du Président très à l'américaine - d'avoir attendu la deuxième question pour aborder sa vie privée...

    On en reste baba! Pourquoi pas la première question, histoire d'évacuer les derniers potins de la rubrique "people"? Par décence sûrement. Mais, le président français joue à merveille de cet étrange rapport qu'entretiennent aujourd'hui les médias avec sa vie privée. Sur le mode, je ne montre pas... mais je laisse voir. Et si vous regardez, c'est pas moi qui alimente la chronique, c'est vous.

    Symptômatique, le geste inhabituel de cet enfant - le fils de la nouvelle compagne du président issu d'une précédente relation conjugale - se masquant le visage pour échapper aux photographes et aux caméras. Son père vient d'ailleurs de faire savoir que tout cela ne lui convenait pas et que le gamin dans cette affaire n'avait pas à être ainsi exposé.

    Le président de la République a donc fait mine de renvoyer les journalistes dans leur 22 mètres sur le mode: la médiatisation de ma relation privée c'est le fait des médias, pas le mien! Quoi de plus normal que de visiter des pyramides quand on est en Egypte, suggère encore Nicolas Sarkozy... Et si certains médias décident d'en rendre compte, c'est leur responsabilité.

    Nicolas Sarkozy a plusieurs fois prononcé deux mots lors de ces 2 heures de conférence de presse: hypocrisie (c'est pour les autres, ses prédécesseurs qui avaient des vies privées connues de tous et surtout du mircocosme journalistique parisien et dont on ne parlait pas ) et cohérence (celle qu'il revendique pour la plupart de ses postures politiques et que l'on devine appliquée aussi à la gestion de sa sphère privée).

    Alors, si l'on retient la leçon de ce grand moment de dialogue entre les journalistes et le chef de l'Etat, on peut se dire que pour être cohérent, nous médias et journalistes qui n'arrêtons pas de dénoncer la "peopolisation" de la vie politique devons cesser d'écrire la moindre ligne sur ces faits là pour consacrer notre métier à l'information qui intéresse vraiment les gens sérieux et les Français: le pouvoir d'achat, les retraites, les 35 heures...

    Chiche?

     

  • Vie publique, vie privée

    Débat: quel intérêt pour la presse de tartiner sur le divorce du couple Sarkozy? Prétexter la "peopolisation" provoquée par les intéressés eux-mêmes, c'est un peu court comme argument. Même si les politiques ont appris à manipuler la cohorte médiatique à force de glamour et de désamour. Ségolène et François c'est fini. Cécilia et Nicolas aussi. 1-1. Fin du match!

     

  • Des chiffres qui parlent

    medium_Projet1.4.jpgQuel est aujourd'hui en France le premier quotidien d'information? C'est 20 Minutes qui grimpe sur la première marche du podium défini par l'étude EPIQ 2006-2007. Avec 2,4 millions de lecteurs, le journal gratuit progresse encore cette année de plus de 12% par rapport à l'an passé. Il précède aussi le quotidien L'Equipe qui a longtemps détenu la palme du quotidien le plus lu, mais qui reste quand même le journal... payant le plus lu selon la même étude, avec tout de même 2,3 millions de lecteurs!

    20 MINUTES + METRO = 4,4 millions de lecteurs

    On peut bien sûr s'interroger sur la mesure d'audience d'un titre distribué gratuitement dont le tirage n'est pas contrebalancé par une performance commerciale pure. Mais, ce serait là une défense mesquine car, gratuit ou pas, le phénomène 20 Minmedium_PODIUM.3.JPGutes est bien réel et ses lecteurs aussi. D'ailleurs, l'autre gratuit Métro fait un bond en avant de près de 28 % d'une année à l'autre et affiche aussi 2 millions de lecteurs au compteur.

    L'EFFET "SARKOZY"? 

    L'année électorale aura toutefois dopé aussi quelque peu les ventes d'autres nationaux qui montraient ces dernières années de nets signes d'essoufflement. Avec + 2,4 % pour Le Monde, + 0,6 % pour Libération et + 0,3 % pour Le Figaro, la presse dite de qualité recueille les miettes de l'engouement médiatique pour les présidentielles. Une embellie qui a aussi profité au secteur des magazines qui réalise un honorable + 0,7%.

    LES NEWS AUSSI 

    Les mesures d'Audipresse confirment cet effet électoral. Les hebdos d'information tirent encore mieux leur épingle du jeu électoral: +11,2% pour les quatre news magazines Le Nouvel Obs, Le Point, L'Express et Marianne. Ce dernier titre fait encore mieux que les autres avec un flatteur + 18,6 % (pour 1,5 million de lecteurs estimé) grâce certainement à un positionnement plus original et impertinent que ses confrères.

    Mais une hirondelle, même sarkozienne, ne suffit peut-être pas à faire le printemps. Attendons donc le suivant (de printemps) avec les municipales et les cantonales, que la presse quotidienne, régionale et locale, espère elle aussi florissant!

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu