Avertir le modérateur

réseaux sociaux

  • Trahi par Facebook!

    facebook_logo.jpgTrois salariés licenciés pour avoir critiqué leur hiérarchie... sur leurs pages Facebook (lire l'article de www.lalsace.fr).

    Ou comment les réseaux sociaux commencent à s'insérer dans la vie professionnelle...

    On ne sait pas encore ce que donnera la suite judiciaire de cette affaire, puisqu'aux prud'hommes employeurs et salariés ne sont pas tombés d'accord. Mais cela illustre en tout état de cause, la manière dont insidieusement les réseaux sociaux gagnent du terrain dans la vie quotidienne.

    Là où on se permettait de lâcher des vannes devant la machine à café, on commence à libérer ses humeurs sur sa page Facebook. Et du coup, à partager tout cela avec une kyrielle d'amis" plus ou moins bien intentionnés! Et dans ce contexte, tous les amis de mes amis ne sont pas fatalement mes amis... voire, peuvent même devenir de vrais ennemis.

     

     

  • Nouveaux médias : que nous réservera 2010?

    Que nous réservera 2010 dans le domaine des nouveaux médias, de l'évolution des médias dits "anciens" (la presse notamment), de nouvelles technologies ou de nouvelles pratiques de consommation des médias?

    Sans être devin, on peut imaginer d'abord que la crise qui touche la presse écrite (quotidienne nationale et régionale) n'est pas terminée. Avons-nous atteint le point le plus bas de cette "déflation" à effets multiples : moins de lecteurs, moins de publicité, moins d'argent, moins de journalistes... ?

    Les aides découlant des états généraux de la presse sont venues mettre un peu de beurre dans les épinards, mais ces recettes étatiques n'ont souvent que servi à rendre le tableau moins noir.

    Les modèles économiques traditionnels sont en panne. Et ceux qui ont été vantés ces dernières années n'ont pas démontré leur efficience... Internet n'a pas sauvé l'imprimé. Et la publicité n'a pas été cette potion magique que l'on pouvait jadis espérée.
    Les transferts du papier au web continuent mais les volumes et les valeurs sont inférieurs.

    La gratuité - paramètre jusqu'ici incontournable du net - est-elle encore suffisante pour attirer des internautes ou des lecteurs? Les journaux gratuits ne sont pas aussi triomphants qu'à l'époque de leur arrivée sur le marché... et l'on se met à construire de nouvelles stratégies où le "tout gratuit" cède sa place à une combinaison d'informations et de contenus accessibles sans payer (mais pas sans s'inscrire et créér un compte... ) et des contenus qu'on affiche comme de vraies valeurs ajoutées et qui doivent donc créer une plus value financière sur les sites.

    Certains phénomènes et tendances doivent toutefois nous faire réfléchir à la manière de formater et de diffuser l'information. D'abord, le succès de l'iPhone. 50 % des ventes d'appareils 3 G s'arbitrent au profit du wonder phone d'Apple... Les applications pour tout  (et parfois même n'importe quoi) ont fleuri comme les orties sur un terrain vierge. Et chacun, dans son domaine, cherche à proposer des services ou des contenus adaptés à ce nouveau type de consommation et de pratique.

    Mais là encore, la question reste la même : en dehors d'Apple, d'Orange... quelles recettes pour les créateurs de contenus?

    Ce qui reste vrai, c'est qu'aujourd'hui comme hier et certainement encore longtemps, les médias doivent affronter un arsenal de besoins à la fois collectifs et individuels dans la façon de chercher, consulter, utiliser l'information.

    La formule reste la suivante : quels contenus, pour qui, à quel coût, sur quel support, dans quel format, à quel moment de la journée ou à quel âge?

    Vaste programme!

    On s'y attaque en 2010?

     

     

  • 5, 2 millions de Français vivent en "communauté"

    Avez-vous votre profil sur Facebook ou votre page Myspace? En tout cas, 5, 2 millions de Français sont à ce jour inscrits sur des sites communautaures. C'est ce qu'indique la dernière étude de l'Observatoire des usages internet publiée par Médiamétrie.

    Qu'est-ce qui motive ces 15, 9 % des internautes à vivre ainsi internet en "communauté"?

    Les bons plans arrivent en tête pour 3,2 millions d'entre eux.

    Les retrouvailles avec un copain de classe, un ami perdu, voire une ex-girl friend en seconde place pour 2,7 millions d'internautes.

    Des passions à partager enfin pour 2,6 millions.

    Sachez encore que les hommes s'inscrivent plus que les femmes sur ce type de sites "échangistes" (6 inscrits sur 10), la raison la plus souvent citée étant "l'élargissement du réseau professionnel".

    Les jeunes représentent près d'un tiers des inscrits, dont 24,6 % ont entre 15 et 24 ans.

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu