Avertir le modérateur

télévision

  • Les clips trash de France Télévisions contre la "catastrophe démocratique" de la réforme de l'audiovisuel

    La réforme de l'audiovisuel est en débat à l'assemblée. Les personnels du service public se sont mobilisés dès aujourd'hui pour protester contre ce projet qui doit entériner la fin de la publicité sur les chaînes publiques (à partir du 1er janvier 2009) mais aussi la nomination du patron de France Télévisions par l'Elysée...

    Des journalistes de France 3 ont créé un buzz sur le web avec quelques vidéos de sensibilisation...

    Des clips décapants visibles sur les sites de partage Dailymotion et You Tube qui posent de manière abrupte certaines questions sur le financement de la télévision publique dans une perspective de suppression des ressources publicitaires d’une part, et de remise en cause de l’indépendance de l’information d’autre part.

    Les clips sont pour certains très « trash » et en tout cas évocateurs : naufrage du Titanic en version soft, noyade dans une baignoire en version hard. Et puis, un brin de cynisme : Carla Bruni sur toutes les chaînes avec comme slogan final : « Quand France Télévisions aura disparu, vous verrez la différence ». En version plus hard cela donne, un clip « orgasmique »  métaphore du bénéfice que tireraient les télévisions privées d’une telle réforme… Le râle de plaisir n'est pas feint...

    L’initiative venue de la rédaction régionale de Strasbourg, c’est de « se dire comment faire pour que la représentation syndicale rentre à nouveau dans le jeu, car avec la commission Coppé, tout était bâché », comme l'explique Olivier Stephan, journaliste, représentant syndical SNJ.


    "UNE CATASTROPHE DEMOCRATIQUE"


    « La voie légitime pour se faire entendre, c’est la représentation nationale. Nous voulions que lui parvienne un bruit de fond pour dire, il se passe quelque chose de grave, car les élus ne percutent pas ce qui se passe vraiment »
    , argumente le journaliste de France 3 Alsace, « faire du buzz pour que par internet un effet boule de neige fonctionne ». Le message : « Avec ce qui est en train de se passer, on part avec un tiers de moyens en moins pour un système qui est déjà bancal. En ce qui concerne l’information, c’est une catastrophique démocratique ». Et de pointer le risque d’une « information monocorde, aux ordres ». Olivier Stephan défend le choix d’une médiatisation sur le web : « C’est une démarche citoyenne qui vise à ce que d’autres citoyens se saisissent du problème »

    Les clips s'achèvent par cette question "Et vous où étiez vous quand le service public était en danger?"



    En voici quelques exemples et les liens pour les voir tous...

     

     

     

     

     

     

     

    VOIR TOUS LES CLIPS

    Sur Dailymotion

    Sur You Tube

  • Skoda invité par Arte

    La chaîne ARTE, le Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC) d’Alsace et le Centre Européen d’Actions Artistiques Contemporaines (CEAAC) s’associent pour organiser ensemble des installations temporaires d’artistes d’envergure européenne au siège de la chaîne culturelle franco-allemande. ARTE entend ainsi réaffirmer son soutien à l’art contemporain en ouvrant ses portes, deux à trois fois par an, à des artistes dont la notoriété et la qualité du travail correspondent aux ambitions culturelles de la Chaîne. Pour garantir un choix aussi divers que possible, ARTE a choisi de s’appuyer sur un partenariat avec des spécialistes de la création contemporaine. Le comité de sélection, composé de représentants du ZKM, du FRAC, du CEAAC et de la chaîne culturelle, a décidé d’offrir au plasticien de réputation internationale Vladimir Skoda la possibilité d’investir le siège d’ARTE. A l’occasion du vernissage de son installation, le 28 novembre 2007, les invités pourront découvrir un choix représentatif d’œuvres de l’artiste. Des visites privées seront également organisées pour les partenaires d’ARTE en région.

     

     

  • Sarkozy grisé par le pouvoir?

    Que nenni! C'est le président lui-même qui l'a dit en réponse à une question quasiment impertinente de PPDA lors de son premier grand entretien télévisé d'hier soir. Diable, ce garnement de PPDA qui doit trop regarder les guignols de Canal + a osé une question sur la prestation du nouveau président lors d'une conférence de presse du G8.

    Les vidéos sur le net ont largement diffusé cet intermède diplomatico-burlesque où l'on découvre un chef d'Etat au comportement bizarre. La télé belge, une fois de plus, a rebondi sur l'actualité sans s'embarrasser de scrupules et suggéré que ce soir-là Sarkozy n'avait pas bu que de l'eau.

    A la question de PPDA sur cet étonnante euphorie qui semblait habiter le nouvel hôte de l'Elysée au G8, l'intéressé a rétorqué qu'il n'avait jamais bu une goutte d'alcool et d'ailleurs, Poutine non plus!

    Mais ce qui était plus intéressant finalement dans la réponse à la question de PPDA qui évoquait une sorte de plaisir enfantin à jouer parmi les grands, c'est l'affirmation du président français qui maintient que la griserie du pouvoir, il ne connaît pas.

     

     

  • Présidentielles: le match télé contre internet

    medium_La_Blogosphere_politique_2006.jpgQuand ce n'est pas un post sur le net qui dévoile les propos de Ségolène sur le temps de travail des enseignants, c'est la télé qui permet à Montebourg de gaffer! On l'a compris, cette campagne des présidentielles 2007 va se jouer sur ces deux médias. Un match intéressant à suivre, en sachant que la télévision - et notamment par le passé les fameux face-à-face entre candidats - pénètre vraiment dans tous les foyers alors que l'internet n'irrigue que 60 % d'entre eux.

    Arlette Chabot, la directrice de l'information de France 2 remarque à ce propos: "Internet est un formidable espace de liberté et tous les candidats tentent de s'appropier cette part de liberté". Constat que la chaîne publique a dynamisé en proposant aux internautes de rentrer eux aussi dans le jeu via le site internet de la chaîne. medium_France_2_web.pngFrance 2 propose ainsi aux internautes de faire remonter leurs points de vue et questions, une forme nouvelle de dialogue avec les candidats, par média interposé...

    Les internautes eux sont déjà très sollicités, mais aussi très actif sur la toile comme en témoigne la floraison de blogs. Une blogosphère politique (voir illustration). Ce que la directrice de l'info de France 2 désigne par l'expression très marketée de "faire appel au génie créatif des internautes".

    De là à dire que tout se jouera sur internet, quand même pas! "Il faut voir internet comme un nouveau moyen d'expression qui éclairera certainement les citoyens dans leur choix, pense Arlette Chabot, pour autant je ne crois pas que ce soit internet, pas plus que la télévision, qui puisse "faire" l'élection présidentielle".

     

     

     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu